Me revoilà après plusieurs semaines d'absences, de lectures fastidieuses et abandonnées.
Je repointe le bout du nez avec le roman du moment, mais d'autres critiques vont venir...

Les_ecureuils_de_Central_Park_sont_tristes_le_lundi

4ème de couverture:"Souvent la vie s’amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.

Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.

Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue… Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi."

J'avais été un peu déçue par la lecture du deuxième tome La valse lente des tortues, mais que voulez vous, on a toujours envie de savoir ce que deviennent les personnages après le mot FIN. Et puis j'avais quitté Joséphine au bord de la route de l'amour... oui un jour mon côté midinette me perdra!
Donc aussitôt reçu le livre à la librairie, j'ai entamé ce roman et l'ai lu en à peine une semaine. Et j'ai été agréablement surprise, car je n'ai pas retrouvé les longueurs du 2ème volume, l'écriture est ici plus fluide.
Katherine Pancol accorde  un peu plus de temps  aux histoires secondaires comme celles de Shirley et de son fils Gary, des personnages très attachants. Et contrairement à mes deux précédentes lecture où j'avais envie à toutes les pages de gifler la Demoiselle Hortense, là je me suis attachée à elle, j'ai plus facilement compris son envie de réussite, sous ses airs de petite peste se cache une jeune fille pas si méchante que ça. Le cas de Junior est toujours aussi rocambolesque mais m'a moins gêné.  Joséphine larmoie toujours  mais se bouscule un peu plus.
Bref une  lecture assez agréable.