Les_heures_souterraines

4ème de couverture: "Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Au coeur d'une ville sans cesse en mouvement, ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions. Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter, ou seulement se croiser. Un jour de mai."

Voilà le roman de cette rentrée que j'attendais.
J'attendais de lire avec impatience le nouveau roman de Delphine de Vigan, car j'avais apprécié No et moi.
Et j'attendais avec impatience de trouver dans cette rentrée littéraire un roman qui m'interpelle, qui me plaise et que j'ai du mal à lâcher.
Jusqu'à ce jour c'est MON livre de la rentrée....et en tout cas c'est mon COUP DE COEUR de septembre.
Delphine de Vigan écrit un magnifique roman sur la solitude, sur celle que tout un chacun peut rencontrer à un moment de sa vie... Un roman sur le harcèlement moral professionnel....Une écriture haletante, où les phrases s'enchaînent très vite pour mieux nous entraîner dans la détresse morale de Mantille, mère de famille qui élève seule ses trois enfants et qui voit son univers professionnel s'écrouler.
Alors que d'habitude avec ce type de personnage, je n'ai qu'une envie c'est celle de lui mettre un bon coup dans le derrière, là j'ai eu l'envie d'aider cette mère de famille. J'ai eu véritablement de l'empathie pour Mathilde et c'est là la force du roman de Delphine de Vigan: il n'y a ni misérabilisme, ni pathos...c'est simple, efficace et plein de pudeur.
C'est un roman sur Monsieur et Madame tout le monde et c'est pour cela qu'il nous parle tant. Delphine de Vigan a ce talent: raconter la vie de gens ordinaires.
Le seul petit bémol de ce roman est la fin que je ne trouve pas assez abouti...
A lire absolument!!!